Nous avons assisté à un atelier d’impression textile au bloc chez Atelier 1n! Voici le déroulement de celui-ci, les teintures utilisées, ce que vous devez savoir à propos des teintures naturelles, les mythes entourant celles-ci, ainsi que des informations à propos des prochains ateliers!
Article et photographies par Laurie-Han Hébert
Le studio de création Atelier 1n crée des ateliers d’impression avec des colorants naturels. La technique utilisée a été transmise à la fondatrice Mariane Laforest par un designer de Los Angeles. Elle partage donc maintenant sa passion avec des cours basés sur la pratique. Des notes sont données aux participants suite à celui-ci, mais Mariane se base réellement sur l’apprentissage par l’essai. Le but est donc de procéder à une technique qui peut se répéter à la maison, cela dans un respect environnemental et un souci du détail. La fondatrice travaille la teinture végétale avec une approche contemporaine qui attire les curieux tout comme les habitués de l’impression textile!
La technique du mordançage
La technique d’impression enseignée est différente qu’avec de la teinture chimique. Dans ce sens, nous n’imprimons pas le colorant directement sur le tissu. Nous imprimons d’abord un mordant qui permet ensuite au colorant de s’accrocher sur la fibre afin qu’un motif apparaisse.

 

Dans cet atelier de quatre heures, vous apprendrez à:
  1. Fabriquer un bloc d’impression
  2. Imprimer la pâte de mordant
  3. Sécher et rincer le tissu
  4. Procéder à un fixage du mordant sur la fibre par un bain de son de blé
  5. Faire tremper le tout dans un bain de teinture qui révélera ensuite la couleur finale et les motifs

« C’est assez magique parce que le résultat apparaît à la toute fin! » – Mariane Laforest, fondatrice chez Atelier 1n

 

Pour cet atelier, un linge à vaisselle est imprimé. Aussi, vous avez droit à un premier essai sur un coton indien plus léger. Celui-ci représente votre brouillon, alors ne vous en faites pas si vous ne faites que commencer! Les tissus utilisés pour la technique proviennent de Vancouver, des États-Unis et de Montréal.

« On teste sur un petit coton indien et ensuite on imprime notre projet final. Ça permet de bien assimiler la technique! » – Mariane Laforest, fondatrice chez Atelier 1n

 

Les teintures que Mariane utilise 
 

« Il y a cette question-là quand on travaille avec les teintures naturelles, d’essayer d’être le plus local possible. C’est intéressant de se poser cette question, puisque ça ne sert pas à grand-chose de travailler avec des colorants naturels si on les fait venir de l’autre bout du monde. » – Mariane Laforest, fondatrice chez Atelier 1n

  • J’essaie d’utiliser des colorants qui sont le plus locaux possible
  • J’essaie de récolter les rebuts alimentaires comme les pelures d’avocat et les pelures d’oignon afin de faire beaucoup avec peu
  • Je donne aussi une liste d’endroits où l’on peut se procurer de la teinture naturelle en poudre, donc en extraits, mais c’est aussi totalement possible d’aller récolter autour de chez soi.
  • C’est intéressant de tester, de faire des essais aussi selon la fibre et le type de tissage. On sait par exemple qu’il faut oublier les betteraves et les baies.
 
 
Ce que vous devez savoir à propos des teintures naturelles :
  • Il y a toujours une part de surprise quand on travaille avec la teinture naturelle. C’est la nature. C’est donc chaotique. Il très difficile de reproduire la même couleur puisque les molécules colorantes sont plus nombreuses dans les colorants naturels que dans les colorants chimiques.
  • Grâce à cela, on apprend à lâcher prise et à s’habituer à la surprise dans son travail.

« La nature demande du temps. On va mieux dans la vie lorsque l’on prend notre temps. C’est un peu incohérent d’aller demander aux gens qui fabriquent nos vêtements ou nos objets de faire cela rapidement sous prétexte que ça nous coûte moins cher. Il y a quelque chose de pas naturel. » – Mariane Laforest, fondatrice chez Atelier 1n

 

Les mythes de la teinture naturelle que Mariane réfute:
  • Ça ne tient pas
  • Ça ne résiste pas à la lumière
  • On ne peut qu’imprimer des fleurs ou des plantes
  • Les seules couleurs que l’on utilise sont le vert et le brun

 

Quand est-ce que Atelier 1n donne ses prochains ateliers?
Les ateliers ont lieu les samedis après-midi, une ou deux fois par mois (les dates sont sur le site : https://www.atelier1n.com/coursetateliers/). Mariane nous accueille normalement chez elle dans son atelier lumineux. Pourtant, il est possible que de futures collaborations amènent notre artiste à déplacer ses cours dans d’autres endroits à Montréal ! Aussi, d’autres ateliers ainsi que d’autres techniques sont en préparation pour ceux qui ont déjà eu la piqûre des teintures naturelles. Mariane Laforest donnera aussi un atelier jeudi le 16 août dans le cadre du festival de la fibre textile Twist à Montréal (https://festivaltwist.org/fr/ateliers/impression-sur-tissu-avec-colorants-naturels/) !

 

L’atelier a été réellement enrichissant et paisible à nos yeux. Les participantes Sonia, Élise, Florence et Marie-Hélène ont pu en apprendre davantage sur l’impression textile et laisser libre cours à leur créativité dans l’atelier chaleureux de Mariane. L’Atelier 1n est sans doute l’une de nos plus belles découvertes de l’été!
Les participantes de l’atelier avec leurs créations!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *