Lors de notre escapade à New York, nous fîmes une rencontre avec le designer de Zero Waste Daniel, une boutique située dans Williamsburg, un quartier de Brooklyn. La boutique a été le sujet de plusieurs médias comme Vogue, Now This, Buzz Feed et bien d’autres. C’est donc de cette manière que nous avons pris connaissance de ce magasin de vêtement qui est le premier dans son genre, puisque l’on y vend des produits en suivant le mouvement zéro déchet, qui consiste dans ce cas-ci à utiliser des retailles de tissus que d’autres compagnies auraient tout simplement jetés après la coupe de leur patron, afin d’en faire de nouveaux vêtements 100% zéro déchet.  
Article et photographies par Laurie-Han Hébert
Éléments priorisés:
Les conditions de travail
✓ Le recyclage
Les textiles naturels (si ce ne sont pas des textiles recyclés)

 

La mission de Zero Waste Daniel est de s’attaquer aux normes de l’industrie en les changeant et en réinventant une manière de concevoir et créer sans gaspillage. C’est pourquoi leur équipe fait des vêtements qui ont du caractère et qui n’envoient rien à la décharge. Ils prônent plusieurs choses dont le respect des travailleurs, le droit des consommateurs de savoir comment leurs vêtements ont été créés, l’utilisation de matériaux initialement voués au gaspillage au lieu d’en créer de nouveaux et le fait que faire les choses de la bonne façon prennent du temps.
De gauche à droite/from left to right: Mia Lopes, Emelie Bergh, représentante Shades of Green Magazine, Daniel Silverstein, et Julia Valencikova.
De gauche à droite/from left to right: Julia Valencikova et Daniel Silverstein.
Durant notre visite, nous avons eu la chance de rencontrer l’équipe de la boutique, et donc ceux qui vendent et produisent les vêtements. Nous avons parlé avec nul autre que Daniel Silverstein, créateur de la boutique et Julia Valencikova, directrice des opérations. Ceux-ci nous ont parlé des produits qu’ils vendent, ainsi que leur façon de faire. Parmi les produits que nous avons adorés se trouvent un chandail qui met en valeur la transparence et le contraste des couleurs pâles et foncées grâce aux tissus en dentelle cousus ensemble, ainsi que des joggers faits à partir de morceaux de tissus en denim indigo.
Le recto d’une étiquette/a price tag from the front.

 

Ce qui fait la différence au niveau de l’information que l’on divulgue aux clients à même la boutique est l’étiquette de prix, qui contient aussi des précisions à propos du style, de la couleur, de la coupe et du tissu choisi pour le morceau que l’on achète.
L’équipe avait l’air passionnée et soudée. C’est dans ces moments que l’on voit la différence entre les fervents acteurs du greenwashing et du capitalisme, comparés aux gens qui cherchent à faire une différence et qui perçoivent le respect environnemental et social comme un exploit en soi.
Quelques faits intéressants à propos de Zero Waste Daniel :
  • Ils sont les premiers à faire des vêtements 100% sans déchets
  • En réinventant la façon de coudre (avec la technique ReRoll de Daniel), ils ont réinventé la façon d’utiliser et de percevoir le tissu.
  • Tous les produits vendus sont unisexes
  • Ils créent parfois des vêtements personnalisés, avec des tissus préchoisis par les clients.
  • Toute la production se fait à même la boutique Zero Waste Daniel, 369 Hooper Street, Brooklyn. (On peut même entendre les machines à coudre et les employés interagir dans la boutique!)
  • Pour eux, la couture est plus qu’un moyen de production, c’est un art.
Nous pensons qu’il est pertinent de faire la différence entre le fast fashion, produit loin des regards, par des employés sous-payés et sans voix ; en contraste avec les vêtements de cette entreprise créés sous nos yeux, ainsi qu’une équipe dont nous connaissons les noms et les conditions de travail. Ce sont des compagnies comme celles-ci qui changent l’industrie de la mode, et cela, peu importe le temps que ça prendra.

 

Pour plus d’information, vous pouvez visiter le site internet de Zero Waste Daniel. (Ils y vendent aussi leur marchandise en ligne.) : https://zerowastedaniel.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *